Cinéma

À raison de deux vendredis par mois, notre salle de spectacle se transforme en cinéma!

Cinéma québécois, films de répertoire et documentaires suivis de discussions ou de rencontres avec les artisans du milieu cinématographique… Une rencontre unique avec le 7e art dans Bellechasse.

Notre programmation en janvier-février 2020

10 janvier

IL PLEUVAIT DES OISEAUX de Louise Archambault

Canada (Québec). 2019. 124 min. (G – Déconseillé aux jeunes enfants)
Avec Andrée Lachapelle, Gilbert Sicotte, Ève Landry, Rémy Girard.

 

Trois vieux ermites vivent reclus dans le bois. Alors que des incendies de forêt menacent la région, leur quotidien sera bousculé par l’arrivée de deux femmes… Une lumineuse octogénaire qui a été injustement internée toute sa vie, et une jeune photographe mandatée pour interviewer des survivants des feux les plus meurtriers de la région. « Une œuvre cinématographique qui met de l’avant le paysage incroyable et unique du Québec tout en mettant en valeur le récit d’une auteure si talentueuse, Jocelyne Saucier. » (Bill Bilodeau, directeur de la programmation du Festival de cinéma de la ville de Québec)

Lien pour bande-annonce
https://www.youtube.com/watch?v=IaHGwAPsmc0

 

24 janvier

MAD DOG & THE BUTCHER – LES DERNIERS VILAINS de Thomas Rinfret


Canada. 2019. 94 min. Documentaire. (En attente de classement)

Voici l’histoire des lutteurs de la famille Vachon telle que se la rappelle son unique survivant : Paul « the Butcher » Vachon. Ses récits sont mis en parallèle avec son présent alors qu’il vagabonde toujours de foire en festival pour redonner vie à cette époque où lui et son frère étaient maîtres de l’arène. « Élu meilleur premier film du FCVQ, le film permet de revivre les années de gloire de la lutte à travers les souvenirs, magnifiés par une mise en scène qui penche vers le fantastique, de Paul Vachon. » (Cédric Bélanger, Le Journal de Québec)

Lien pour bande-annonce
https://www.youtube.com/watch?v=UGk9uN0m3QE

 

7 février

FONDATIONS d’Olivier D. Asselin

Canada (Québec). 2019. 82 min. Documentaire. (G)


Mathieu Collette, forgeron passionné, rénove un bâtiment patrimonial abandonné appartenant à la Ville de Montréal pour y créer une école de forge. Seize ans plus tard, après avoir fait de ce lieu un centre de transmission du patrimoine vivant de réputation internationale, Mathieu est menacé d’éviction pour d’obscures raisons administratives, l’année même du 375e anniversaire de Montréal. « Olivier D. Asselin a le sens de l’image forte; il capte avec une réelle poésie le travail du forgeron ou parvient à transformer une visite nocturne dans les vieux égouts de Montréal en une excursion fascinante. » (Georges Privet, Médiafilm)

Lien pour bande-annonce
https://www.youtube.com/watch?v=Fplhev3SzdY

21 février

LA LANGUE EST DONC UNE HISTOIRE D’AMOUR d’Andrés Livov

Canada (Québec). 2019. 89 min. Documentaire. (G)

Une classe pas comme les autres, celle de madame Loiseau, qui transmet le français à des arrivants adultes, certains illettrés. Avides d’étudier, d’apprendre, de trouver du travail, et d’élever leur famille paisiblement, leurs histoires de douleur et d’espoir convergent dans la classe de cette enseignante-orchestre qui incarne humanité, altruisme et dévouement. « Le film se signale par son empathie et son habile mélange d’humour et d’émotion. Conventionnelle dans sa structure, cette version adulte de LA CLASSE DE MADAME LISE est fortifiée par les riches compositions visuelles de Jean-François Lesage et des témoignages éclairants. » (Charles-Henri Ramond, Médiafilm)

Lien pour bande-annonce
https://www.youtube.com/watch?v=veAlgikDszk

 

Bon cinéma!